Trail - Le Trophée de La Meije
>>
Accueil
>
Trail
>
Trail - Le Trophée de La Meije
La Grave

Trail - Le Trophée de La Meije

Point de vue
Une distance plus longue qu'un semi-marathon avec un dénivelé suppérieur à 1000 m de dénivelé positif. Un itinéraire long mais des descentes bien roulantes.
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
S’échapper à 2000 mètres d’altitude, en moyenne, pour toucher du bout des doigts les glaciers de La Meije et du Râteau.
Cet itinéraire de trail présente une multitude de paysages de montagne ; entre forêts de mélèzes, lacs d’altitude et villages d’alpage. Ce parcours sauvage et varié s’inscrit dans les esprits de par ses points de vues à couper le souffle.

Les 13 patrimoines à découvrir

  • Petit patrimoine

    Eglise Saint-Martin, Villar d'Arène

    Sur la place du village de Villar-d'Arêne s'élève l'église Saint-Martin de Tours, construite entre 1866 et 1870 en tuf calcaire (ou travertin) du col du Lautaret. Ses baies géminées sont caractéristiques de l’art néogothique.

  • Petit patrimoine

    Chapelle Saint-Antoine

    La chapelle datant de 1672 offre une très belle vue sur la vallée de la Romanche. On priait jadis Saint-Antoine contre le mal des ardents, la peste et la lèpre. Le 17 janvier, lors de sa fête, on confectionnait des pains de froment, nommés « ginades » (50% seigle – 50% froment) qui étaient ensuite bénis par le curé, en même temps que le sel, et consommés tel un repas de fête.

  • Point de vue

    Vallée de la Romanche

    Traditionnellement, l’habitat la vallée de la Romanche était organisé en étages. Les deux chefs-lieux, La Grave et Villar d’Arène, se trouvent en fond de vallée, en bordure de la Romanche. Les hameaux sont situés dans les pentes des versants sud qui ont été terrassées pour la culture du seigle, aujourd’hui abandonnée. Encore au-dessus, l’on rencontre d’abord les hameaux d’estive et plus haut encore les chalets d’alpage où les paysans d’antan passaient la belle saison.

  • Flore

    La grande Gentiane

    Cette grande plante aux fleurs jaunes se trouve un peu partout dans prés. Ici, comme dans de nombreuses vallées des Alpes, la racine a servi à faire un apéritif amer. Comme elle favorise la fabrication de la salive, les faucheurs la machaient parfois pendant leur travail. Les anciens disent que la hauteur de la gentiane jaune annonce l’épaisseur de neige de l’hiver d’après.

  • Pastoralisme

    Prairies de fauche

    Les pentes de l’Aiguillon sont toujours fauchées par les agriculteurs de Villar d’Arène. La fauche permet d’entretenir les prairies et garder un paysage ouvert et accessible. Sans fauche et pâturage, les arbustes et arbres reprendraient leurs droits. La fauche raisonnée favorise également la diversité de fleurs présentes dans les prairies.

  • Point de vue

    La Meije

    Sommet emblématique du massif des Ecrins, la Meije, 3983 m, domine la vallée. Son nom vient de Meidjo, c’est le pic de la mi-journée. La Meije est une curiosité géologique où des roches vieilles de 320 millions d’années, vestiges de la chaine hercynienne, se trouvent au-dessus de roches sédimentaires formées environ 200 millions d’années plus tard. Cette inversion est dû à un chevauchement qui a eu lieu pendant la formation des Alpes.

  • Architecture

    Maisons d'alpage en pierre

    Le Hameau de Valfroide est représentatif de l'architecture des hameaux d'alpages. Par peur d'incendie, le matériel premier était la pierre. C'est à l'aide de blocs de granit, de schiste et de tuf que les maisons prenaient forme; généralement un bâtiment unique avec sous le même toit la grange, l'étable et les pièces d'habitation. La toiture etait, elle, recouverte d'ardoises grises. Et pour l'isolation de la paille de seigle était utilisée et placée sous la toiture, une pratique fidèle au pays de la Meije.
  • Flore

    Edelweiss

    Comment ne pas parler de cette figure emblématique des fleurs de montagne ? Elle s’appelle aussi « Pied de Lion » du fait de la forme de ses fleurs. Et l’on parle bien de fleurs au pluriel car ce que l’on prend pour une seule fleur est en fait un assemblage de feuilles laineuses (les bractées) entourant un groupe de fleurs jaunâtres : c’est donc une Astéracée (anciennement appelée Composée)… comme la marguerite ou la pâquerette. 

  • Flore

    De la légende aux pratiques...

    Aussi nommées « étoiles des Glaciers », les Edelweiss seraient nées de l’étoile qui guida les rois mages. En effet, cet astre, voyant qu’il avait rempli sa mission, décida de se poser sur les cimes en une multitude de petites étoiles ! Plus prosaïquement, l’Edelweiss est un antioxydant, un anti-inflammatoire, un anti-diarrhéique et, mélangée avec du miel, elle aide à lutter contre les affections respiratoires. 

  • Flore

    Ophrys bourdon

    De la grande famille des Orchidacées, l’Ophrys bourdon est l’un des champions du déguisement et de la tromperie ! Avec son labelle (le pétale le plus grand, situé au bas de la fleur) semblable à un insecte, il trompe les bourdons, en allant jusqu’à dégager un parfum qui ressemble à celui de la femelle. Les insectes croient reconnaître leur moitié et se dépêchent d’aller lutiner un petit coup, croyant ainsi assurer leur propre descendance ! Mais ce faisant, ils permettent celle de la plante en emportant sur leur tête les pollinies, amas de grains de pollen qui, avec le même manège sur une autre plante, assurent la fertilisation !

  • Flore

    Prairies de fauche d'altitude

    D'une grande richesse biologique, ces prairies naturelles accueillent tout un cortège floristique qui s'épanouit librement. De cette diversité botanique découle une multiplicité d'espèces d'insectes et notamment de papillons, qui y trouvent un milieu favorable à leur développement. Maintenir l'équilibre de ces milieux est essentiel, d'autant plus à cette altitude et à l'échelle d'un tel vallon !

  • Architecture

    Les Rivets

    Les Rivets sont des anciens hameaux d’estive. On peut y observer les maisons traditionnelles du pays de la Meije qui sont construites en pierres, pour la plupart récupérées dans le lit des rivières. Le bois était pratiquement absent de la vallée du Moyen âge jusqu’au début du vingtième siècle. Seulement au Chazelet, l’on trouve des bâtisses en bois, les greniers, qui servaient à conserver les denrées et les objets de valeur à l’écart de l’habitation principale.

  • Flore

    Campanule thyrsoïde

    Espèce emblématique de la Grave, cette campanule est reconnaissable entre toutes grâce à ses fleurs jaunes en épis très compact, aussi appelé thyrse. Consommable en gratin, c'est une des rares plantes alpines bisannuelle. Les graines dispersées à l'automne donnent naissance au cours de la première année à de grandes feuilles allongées, poussant en rosette. La floraison ne se produit que la seconde année, au cours de laquelle elle assure sa descendance et meurt.


Description

  1. Prendre en direction de Villar d'Arène par la Romanche. 
  2. Traverser le village pour ensuite traverser la départemental en direction du hameau des Cours. 
  3. Après avoir traversé le hameau des Cours, prendre en direction du lac du Pontet et l'Aiguillon.
  4. Au col redescendre sur le versant Nord pour atteindre le hameau de Valfroide. Continuer sur la piste pour déboucher sur le hameau des Hières et ensuite se rendre à Ventelon. De Ventelon prendre en direction et passer les Clots en restant sur la droite.
  5. À la première intersection, continuez tout droit jusqu'à la deuxième intersection sur votre gauche en direction de côte Rouge. Au col bifurquer sur la gauche pour redescendre les crêtes pour rejoindre le haut du téléski des Plagnes.
  6. Longer, sur un chemin, le téléski pour ensuite obliquer sur la droite pour atteindre le fond du vallon de Martignare. Suivre le petit sentier jusqu'au Rivet du Pied.
  7. Depuis le Rivet regagner le Chazelet. 
  8. Du Chazelet prendre en direction des Fréaux par la chapelle Notre-Dame de Bon-Repos pour arriver à la départementale. 
  9. À celle-ci, descendre pour rejoindre le Camping de La Gravelotte et emprunter le chemin de retour vers La Grave.
  10. Au pont, remonter sur votre gauche en direction des Téléphériques des Glaciers de la Meije pour retourner à votre point de départ.
  • Départ : L'Office du Tourisme, La Grave
  • Arrivée : L'Office du Tourisme, La Grave
  • Communes traversées : La Grave et Villar-d'Arêne

Profil altimétrique


Recommandations

Les chiens de protection des troupeaux

En alpage, les chiens de protection sont là pour protéger les troupeaux des prédateurs (loups, etc.).

Lorsque je randonne, j’adapte mon comportement en contournant le troupeau et en marquant une pause pour que le chien m’identifie.

En savoir plus sur les gestes à adopter avec le dossier Chiens de protection : un contexte et des gestes à adopter.
En cas de problème, racontez votre rencontre en répondant à cette enquête.

Lieux de renseignement

Bureau d'Information Touristique de La Grave

RD1091, 05320 La Grave

http://www.lagrave-lameije.comlagrave@hautesvallees.com(+33) 04 76 79 90 05
Au bureau d'information touristique vous trouverez des informations sur les randonnées, les hébergements, les activités, les animations, les commerces et les services.
Horaires d'ouvertures:
- de mai à mi-juin et de mi-sept. à fin sept. : ouvert du mardi au samedi de 9h-12h/14h-17h, 
- de mi-juin à mi-juillet et de mi-août à mi-sept.: ouvert du lundi au samedi de 9h-12h/14h-17h30,
- de mi-juillet à mi-août: tous les jours de 9h-12h/13h30-17h30
En savoir plus

Transport

Depuis Grenoble et Briançon, prendre la ligne de bus LER 35 mise en place par la compagnie de transport ZOU! 

Plus d'informations sur notre site internet.

Accès routiers et parkings

Depuis Grenoble prendre en direction de Vizille/ Station d'Oisans, à Vizille prendre la direction du Bourg d'Oisans. Après avoir traversé Bourg d'Oisans, prendre la D1091 en direction de Briançon et La Grave. 

Depuis Briançon, prendre en direction de La Grave en passant par le Col du Lautaret par la D1091.

Stationnement :

À proximité de l'Office de Tourisme, La Grave

Accessibilité

Niveau d'accessibilité : Expérimenté
Numéro de secours :114

Exposition :

Forte exposition, peu de zones ombragées avec peu d'arbres sauf au bord de la Romanche.

Conseils :

Passage délicat n°1: sur le chemin entre La Grave et Villar d'Arène virage dangereux avant d'arriver au niveau de la sortie du tunnel de l'Ardoisière.

Passage délicat n°2: Virage dangereux après Le Chazelet avant d'arriver à la chapelle Bon-Repos.


Source

Office de Tourisme des Hautes Valléeshttps://www.hautesvallees.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :